Poursuite de l’audience de l’affaire Victor Yeimo en attente des résultats de l’examen médical.

Jayapura, Jubi – Le Tribunal de district de Jayapura est en attente des résultats de l’examen médical de Victor Yeimo, le porte-parole international du KNPB, pour déterminer le déroulement de la poursuite du procès. Jusqu’à mardi (12/10/2021), il est encore soigné à l’Hôpital général régional Dok 2 Jayapura (RSUD Dok 2 Kota Jayapura).

L’affaire pénale de Victor Yeimo est enregistrée au Tribunal de district de Jayapura sous le numéro 376/Pid.Sus/2021/PN Jap au 12 août 2021. L’examen de l’affaire est mené par un panel de juges présidé par Eddy Soeprayitno S. Putra, avec les membres du panel Mathius et Andi Asmurif. L’affaire est liée à la rage de masse qui a suivi la manifestation contre le racisme en Papouasie le 29 août 2019, dont Victor Yeimo est accusé.

Le porte-parole du Tribunal de district de Jayapura, Zaka Talpatty a dit que la poursuite de l’audience de l’affaire Victor Yeimo est en attente de la déclaration du médecin indiquant que Victor Yeimo est guéri. Après cela, le procureur général informera le panel de juges que Yeimo est bien récupéré et le panel déterminera le calendrier du prochain procès. « Si le médecin a indiqué que Victor Yeimo est guéri, il sera à la fois détenu et le procès reprendra. ».

Mais, si les résultats de l’examen du médecin indiquent qu’il a encore besoin d’être soigné, il aura quand même le droit de se faire soigner. « Nous ne nous référons pas à ce qui est dit par son avocat. Nous nous basons sur les résultats de l’examen médical passé par le médecin. », a-t-il affirmé.

Victor Yeimo fait l’objet d’une suspension de détention pour ses soins de santé à l’hôpital de Jayapura depuis août 2021. La décision a été prise le 27 août 2021, suite à la recommandation des médecins selon laquelle il devrait être soigné à l’hôpital en raison de la détérioration de son état de santé.

« Nous attendons encore les résultats de l’examen médical et, pendant ce temps, sa période de détention ne compte pas. » a dit Talpatty.

Concernant la demande de l’avocat de Victor Yeimo au panel de juges de changer le statut de détention de Victor Yeimo de détention en prison à détention en ville, Talpatty a déclaré que c’était l’autorité des juges. Mais, il ne sera décidé qu’après que le panel de juges aura reçu le rapport de son état de santé.

« Après cela, si l’avocat de Yeimo demande à nouveau pour le changement du son statut de détention, le panel de juges va décider. Et si la demande est autorisée, elle sera officiellement déterminée par le panel de juges. »

Auparavant, le coordinateur de la Coalition pour l’application de la loi et les droits de l’homme, Emanuel Gobay, en tant qu’avocat de Victor Yeimo, avait déclaré que le traitement de Yeimo durerait six mois, à partir du 5 octobre 2021. « Il prend des médicaments depuis le 5 octobre 2021 et doit continuer pendant les six mois prochains. Cela veut dire que, d’octobre 2021 à mars 2022, il doit prendre des médicaments tous les jours », a-t-il précisé.

Gobay a expliqué que le traitement de Yeimo est réglé dans le Règlement du ministre de la Santé (Permenkes) n° 67 de 2016 concernant les Directives pour le traitement des patients de la tuberculose. Le règlement précise que les zones de traitement des patients de la tuberculose doivent bénéficier d’une bonne circulation de l’air et d’un éclairage naturel. Les patients sont également obligés d’adopter un mode de vie sain.

Gobay a déclaré que la Permenkes stipule également que le Bureau de santé local et les hôpitaux régionaux doivent fournir une section réservée au traitement des patients de la tuberculose. « Le public doit également signaler immédiatement s’il connaît des personnes atteintes de tuberculose à examiner et à recevoir des médicaments. », a-t-il précisé.

Gobay demande à le Bureau de santé local de Jayapura et à le Directeur de RSUD Jayapura de fournir une section réservée pour Yeimo, qui est lui-même un patient de la tuberculose. « Nous demandons à toutes les parties concernées d’appliquer le Permenkes n° 67 de 2016 à notre client, Victor Yeimo. », a-t-il demandé.

Gobay a aussi demandé au panel de juges de changer le statut de détention de Yeimo de détention en prison à détention en ville. La demande était également basée sur l’état de santé de Yeimo.

« Nous avons envoyé des lettres de demande quatre fois, mais nous n’avons pas encore reçu de réponse du panel de juges. Nous attendons toujours. », a-t-il déclaré.

Monteur: Aryo Wisanggeni G

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Previous post Directeur de l’Institut pour la recherche, l’évaluation et le développement de l’aide juridique (LP3BH) Manokwari exhorte à Jokowi pour résoudre 2 causes de problèmes à Papouasie
Next post Les Forces armées indonésiennes (TNI) enquête sur la disparition présumée de Sem Kobagau