Le MRP discute de la révision de la loi sur l’autonomie spéciale de la Papouasie et de la division de la province lors d’une visite à Komnas HAM

Jayapura, Jubi –  Le MRP a visité le bureau de la Komnas HAM à Jakarta, samedi (12/3/2022). Au cours de cette visite, le MRP a discuté de diverses violations des droits de l’homme en Papouasie qui n’ont pas été résolues et de la politique unilatérale du gouvernement central et de l’Assemblée nationale indonésienne (DPR RI) concernant l’expansion de la province de Papouasie.

C’est ce qu’a fait savoir le vice-président du MRP, Yoel Luis Mulait, dans un communiqué de presse écrit du MRP, samedi. Il a déclaré que le MRP avait également demandé à Komnas HAM de donner son avis sur la demande de révision de la Loi n° 2 de 2021 concernant le deuxième amendement à la Loi n° 21 de 2001 concernant l’autonomie spéciale de la province de Papouasie (Otsus Papua), qui est en cours de procès devant la Cour constitutionnelle (MK).

« Actuellement, nous soumettons un contrôle judiciaire de la Loi n° 2 de 2021 concernant le deuxième amendement à la Loi n° 21 de 2001 concernant l’Otsus Papua. La loi a été promulguée sans l’avis du MRP, et sans la consultation et la participation des Papous Indigènes (OAP). Le contenu de la loi affaiblit même les droits de l’OAP. Nous demandons à la Komnas HAM de fournir une opinion au MK », a-t-il expliqué.

Au cours de cette visite, il était également accompagné du chef de l’équipe chargée de l’Otsus Papua du MRP, Benny Sweny, et de l’équipe juridique du MRP représentée par Saor Siagian, Rita Kalibongso et Muniar Sitanggang. Le directeur exécutif d’Amnesty International Indonesia, Usman Hamid, et le responsable de la communication avec les médias du Public Virtue Research Institute, Muhammad Haikal, ont également assisté à la réunion.

Le président de la Komnas HAM, Ahmad Taufan Damanik, a expliqué que dans un avenir proche, Komnas HAM exprimera des avis concernant les droits de l’OAP qui ont été violés suite à la promulgation de la nouvelle loi de l’Otsus Papua (Loi n° 2 de 2021). Selon lui, le contenu de la déclaration officielle de la Komnas HAM sera discuté avec une équipe spéciale.

« Nous allons discuter de la deuxième révision de la loi de l’Otsus Papua avec une équipe spéciale afin d’examiner la nécessité d’une lettre de la Komnas HAM en tant qu’institution d’État indépendante pour fournir des avis d’experts au MK dans une perspective de droits de l’homme. [Cet avis est lié à] l’omission de la participation de l’OAP à l’élaboration de la loi, et au contenu de la loi qui viole les droits de l’OAP », a déclaré Damanik.

Usman Hamid, directeur exécutif d’Amnesty International Indonesia, a affirmé que le processus de promulgation de la nouvelle loi de l’Otsus Papua n’a pas impliqué la participation de l’OAP. « Nous soutenons la visite du MRP à Komnas HAM et nous demandons à Komnas HAM de participer à l’examen des politiques du gouvernement central qui ont violé les droits de l’OAP », a dit Usman.

Usman a ajouté que la discussion de la nouvelle loi de l’Otsus Papua nie également le rôle du MRP. « La deuxième révision de la loi de l’Otsus Papua nie le rôle du MRP, abolit le droit à la participation politique par le biais des partis locaux et met davantage l’accent sur la sécurité juridique des entrepreneurs que sur l’OAP. C’est discriminatoire, anticonstitutionnel et contraire à l’accord politique contenu dans l’ancienne loi de l’Otsus Papua », a-t-il ajouté.

Usman a également demandé à Komnas HAM de ne pas se contenter d’enquêter sur les violations conventionnelles des droits de l’homme, mais de trouver la cause profonde des violences répétées en Papouasie. Selon lui, l’une des racines du problème est l’incohérence du gouvernement central dans la mise en œuvre de l’Otsus Papua, marquée par le fait qu’il n’a pas exécuté le mandat d’établir une Commission de vérité et de réconciliation et une cour des droits de l’homme en Papouasie.

Monteur: Aryo Wisanggeni G

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Previous post Awoitauw : Le village traditionnel est la véritable mise en œuvre de l’autonomie spéciale
Next post Le MRP demande à Jakarta de reporter l’expansion de la province de Papouasie