Encore, le TNI a ajouté ses forces en Papouasie, cette fois 400 soldats du Yonif Raider 142

Palembang, Jubi – 400 soldats du Yonif Raider 142/Ksatria Jaya sont partis vendredi (18/3/2022) pour la Papouasie après la cérémonie d’adieu à Port Boom Baru à Palembang.

« Cette tâche est un mandat, un honneur et une confiance auxquels il faut répondre par un vrai travail effectué avec passion, dévouement et discipline dans l’exécution des tâches opérationnelles », a déclaré le commandant de Kodam II/Sriwijaya, Agus Suhardi, cité par Antara.

Les centaines de soldats, dirigés par le lieutenant-colonel Esnan Haryadi, sont partis pour la région de Papouasie à bord du navire de la République d’Indonésie (KRI) Teluk Bentuni – 520. « Ils voyageront par mer pendant environ 10 jours », a ajouté Agus.

Selon lui, les troupes ont été envoyées pour effectuer les principales tâches liées au développement territorial et à la communication sociale en Papouasie pendant neuf mois.

Agus a rappelé que la mise en œuvre de la tâche de l’opération a subi cette fois-ci un changement, passant d’une opération de combat à une tâche territoriale, de sorte qu’elle doit être réalisée avec humanité et éviter les moyens violents.

« Toutes les activités opérationnelles seront menées de manière humaine en menant des activités de développement territorial et de communication sociale et en évitant les moyens violents », a-t-il expliqué.

Il a conseillé aux soldats d’éviter la moindre offense et de continuer à accroître leur foi et leur piété. « Restez vigilants, ne soyez pas négligents et ne prenez rien à la légère dans la zone d’affectation », a-t-il rappelé.

Les troupes du Yonif Raider 142/KJ occuperont 17 postes militaires répartis dans 17 régences de la région de Papouasie.

En plus d’être équipé de matériel de combat, le Yonif Raider 142/KJ est également équipé des uniformes scolaires, des médicaments et du matériel de culte (pour les habitants de Papouasie). En outre, ils ont également apporté avec eux un grand nombre de graines d’arbres à noix de bétel pour répondre aux besoins des habitants de Papouasie, dont la plupart pratiquent la culture de la noix de bétel.

Monteur: Edi Faisol

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Previous post Amnesty International Indonesia demande au gouvernement de reporter l’extension du DOB en Papouasie
Next post Le bloc Wabu devient le centre du conflit entre les forces de sécurité indonésiennes et les groupes pro-indépendance papoue